fbpx
0 826 622 6220,15€/min + coût d'un appel

"Pour un Grenelle de la réparation"

Essai réparation

Parce que chaque jour, nos techniciens constatent que des appareils electroménagers sur le point d’être jetés peuvent en fait être réparés, notre Directeur Général Laurent Falconieri a décidé d’agir pour mobiliser les pouvoirs publics.

21,3 kilos de produits électriques et électroniques sont rejetés en moyenne par habitant chaque année, dont seuls 15 kilos sont disponibles pour les éco-organismes. Face au gâchis, à la destruction de valeur et aux impacts environnementaux sociaux et économiques de ce constat, notre dirigeant est parti à la rencontre d’acteurs majeurs de la réparation en France pour analyser les forces et faiblesses de la filière et déterminer des pistes concrètes d’actions.

Le résultat, c’est un ouvrage collectif de réflexion sur la réparation en France, rédigé avec Bernard Heger et publié aujourd’hui : « Pour un Grenelle de la réparation ».

L’essai propose un parcours à travers la France, à la rencontre des grands intervenants de la filière pour découvrir leurs problématiques et leurs propositions concrètes*.

La principale piste qui en ressort, c’est le besoin impératif de réduire le coût de la réparation pour les ménages.
Aujourd’hui, la différence de coût entre une réparation et une nouvelle acquisition n’est pas suffisamment incitative. Ce sont 600 000 équipements électroménagers qui pourraient ainsi rejoindre le flux de la réparation au lieu de celui des déchets ! L’essai propose des pistes d’actions concrètes :

  • Une TVA réduite à 5,5 ou 10 % sur la réparation et les pièces détachées, contre 20 % actuellement (comme c’est déjà le cas dans 7 pays de l’Union européenne).
  • La gratuité de la documentation technique complète des appareils pour les réparateurs et les consommateurs.
  • Le développement de pièces adaptables.
  • L’interdiction de l’inamovibilité de certains éléments (tambour…).
  • La mise en place d’un label permettant d’assurer aux consommateurs la compétence et l’éthique de l’intervenant.

Il est indispensable de mettre en place un « Grenelle de la réparation », grande réunion de mobilisation rassemblant industriels, distributeurs, éco-organismes, réparateurs indépendants mais aussi des associations de consommateurs. Leurs propositions pourraient alors donner lieu à un vaste plan d’actions, dans l’intérêt des consommateurs, de l’environnement, de l’emploi et de l’activité économique de nos régions !

Téléchargez l’essai « Pour un Grenelle de la réparation »

* Les acteurs rencontrés : ENVIE pour l’Economie Sociale et Solidaire ; ecosystem en tant qu’éco-organisme ; Cora pour la grande distribution ; La Compagnie du SAV pour les réparateurs ; un artisan indépendant ; SDS pour les grossistes en pièces détachées ; UFC-Que Choisir pour les associations de consommateurs.

Demande de réparation

Demandez une intervention en 1 minute